Le Cap 2005 – Le Lac du Bourdon

Du 5 au 8 mai dernier s’est tenu le 19e CAP, la rencontre nationale annuelle des Cap Corse, au Lac du Bourdon, près de Saint Fargeau dans l’Yonne.

Comme vous le savez, s’il s’agit avant tout de se retrouver et de partager une passion et un grand moment de convivialité, c’est aussi l’occasion de courir le Championnat de la série. 22 équipages étaient inscrits. Les plus jeunes n’avaient pas 12 ans, les moins jeunes avaient dépassé 75. C’est dire l’écléctisme des participants. Certains sont venus pour “bouffer de l’écoute”, d’autres pour s’amuser et découvrir un magnifique coin de France. Mais tous étaient là avant tout pour le plaisir de partager leur passion du Cap Corse, apprendre des anciens ou donner aux moins expérimentés.

Avec 22 bateaux inscrits et 21 classés, cette rencontre s’est montrée à la hauteur des précédents CAP, tant en terme qualitatif que quantitatif. Ce fut une vraie grande fête appréciée de tous les participants grâce au cadre – le Lac du Bourdon, au c¦ur de la Puisaye, est un petit bijou inséré dans un écrin de verdure – à la qualité de l’organisation due aux membres du bureau de l’As Cap Corse (sous la houlette de Jean-Pierre Servera) et aux dirigeants et aux membres du Club Nautique de Bourgogne (CNB) qui se sont mis en quatre pour nous concocter un accueil d’une qualité rare. On peut en particulier remercier et féliciter Robert Becker aux commandes, Claude Hermann à la pavillonnerie et au chrono, et Gilles Garcia aux fourneaux. Nous étions quand même 85 convives au méchoui du samedi soir, sans oublier la paella géante du jeudi… Il y a longtemps que le CNB n’a pas du connaître pareille animation pour une seule série !

Mais le bonheur était aussi sur l’eau. Si le soleil a plus brillé par son absence que par sa générosité, le nombre et la qualité des participants a rendu les régates particulièrement attractives. Six manches on pu être courues, dont une le jeudi de l’Ascension, quatre le vendredi et une le samedi. Sous un ciel souvent gris et frisquet et quelques ondées, le vent de secteur Nord tout d’abord est progressivement passé au Sud Ouest, mais est resté d’une stabilité remarquable en force, oscillant de 2 à 3, avec seulement quelques rafales à 4, histoire de surprendre et taquiner probablement les moins attentifs…

Dans ces conditions quasi idéales (certains auraient espéré un vent un peu plus soutenu), le podium final s’est assez vite déterminé. Le couple Maghe, en pleine possession de ses moyens, sur SATANAS (23570), s’est délibérément octroyé la plus haute marche en remportant, tout simplement mais avec brio, toutes les manches courues ! Nous pouvons adresser un grand coup de chapeau à Max et Minou qui forme un équipage parfaitement en osmose avec sa monture. Nous le savons depuis longtemps (on les a vu en d’autres circonstances titiller sans vergogne les Sprinto ou les Micro), mais ils provoquent à chaque fois l’admiration ! Derrière, la lutte fut plus chaude. On devinait rapidement que ANABAS (23408), L’ARLESIENNE (23589), BIZUG (23486), ALTAIR (23416) et NINON (23119) avaient des prétentions affirmées. C’est finalement dans cet ordre qu’ils figureront au classement général, mais la bagarre fut âpre.

Dans la troupe des « non prétendants » à la victoire, on s’est aussi bien amusé, chacun se prenant au jeu du classement et essayant de faire marcher son bateau au mieux de ses possibilités. Il est à noter la belle 7e place de TROIS ALERIONS, une magnifique réalisation toute en bois moulé verni (le roof aussi !), toute neuve, et qui participait à sa première régate : un vrai « Stradivarius » que l’on doit à un vétéran de la série, Alain de Poix, qui en est à son troisième Cap Corse ! Quand les améliorations et les réglages envisagés seront faits, il devrait faire parler la poudre !

On ne peut citer tout les participants, mais certains méritent une attention particulière, comme SOLOWSKAIA ou LA SALICORNE dont les équipiers étaient des enfants hardis et volontaires, ou TRIPETTE 5 que Marcel Drouin, notre vétéran, a hissé à la 11e place, ou enfin AR SILIENN qui est venu de Rennes.

Il faut souligner également trois très belles restaurations récentes avec MARINE que Jean-Luc Barat embellit chaque année, PIA qui a fait l’objet d’une refonte globale spectaculaire et particulièrement minutieuse (hormis l’axe de dérive qui a réservé une belle surprise aux deux compères Philippe Reinert et Didier Goulouzelle !), et NINON, pourtant promis aux bois de chauffage et qui, grâce à la pugnacité et au talent de Michel Veyres, se retrouve avec une magnifique coque en bois moulé imprégnée de résine époxy quasiment refaite intégralement. Comme quoi il est possible d’allier tradition et modernité avec le Cap Corse ! Belle remise en état également du BIZUG à la famille Mabboux.

Bref, on construit, on restaure, on rénove chez les Cap Corse – belle preuve de vitalité de la série – et on a de plus en plus de difficulté à trouver une occasion à un prix « raisonnable » étant donné l’engouement que semble susciter en ce moment le petit croiseur côtier dessiné par Jean-Jacques Herbulot en… 1957.

Tiens… Dans deux ans, on fêtera le « jubilé » du bateau. Pourquoi pas cinquante Cap Corse sur l’eau à CAP 2007 ? Ambitieux ? Peut-être. Mais on y croit, et on s’y emploiera !

En attendant, permettez-moi d’adresser à tous les participants présents mes chaleureux remerciements. Leur joie de vivre, leur convivialité, leur gentillesse ont fait pour moi, de ce CAP, un des plus sympathiques jamais vécu.

Je leur dit : « à bientôt sur l’eau », et aux absents : « eh bien, qu’une nouvelle fois, ils ont eu tort… » !

Titus

Pour en savoir plus sur le Cap 2005 et le Club qui nous a reçu, voici les liens utiles :

: : http://mapage.noos.fr/ascc_cap_2005/
: : http://www.voile-cnb89.org/

 

 

 

 

 

Le classement des premiers

Bateau N° de série Points Place Barreur Équipier(s) Club
SATANAS 23570 5 1 Max Maghe Minou Maghe CV St Mammès
ANABAS 23408 12 2 G. Macé JP Servera / C. Genty YC Pecq
L’ARLÉSIENNE 23589 18 3 JM Lemmel A. Moreau / Marine VGA St Maur
BIZUG 23486 22 4 N. Mabboux J. et ? Mabboux La Trinité
ALTAÏR 23416 23 5 W. Ouang B. Chevalier CV St Mammès

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s